Bio

Pascale Morin dec2012

Pascale Morin

Pascale Morin leads an atypical career. Born in 1959, after a studious childhood in Nomandy, she spent a year in the United states to which she open up new horizons and taste a view of the American way of life. Upon returning to France, she studied Fine Arts in Paris at the Panthéon-Sorbonne.
There, she was one of Michel Journiac’ student, but unsatisfied with her direction, she moves to Germany and throws herself into the alternative and undergrround scene ; while at the same time she studies art and English at the University of Oldenburg.
After three years of a crazy life filled with sex, drugs and rock’n roll, she became restive and felt no satisfaction with her artistic direction. She returned to France in the middle eighties, where she splits her time between litlle jobs and her new passion for sculpture. Her exhibition began with «The rape of Tarzan», «The man with a rusted sex» or «Vacuum cleaner Venus». She concentrated ont the man as her subject. In her work she sees raw realism with a hint of fantasy. Pascale Morin’s work combines sex and humor in a strange way. In the late nineties, she embarks on a new adventure : oil painting, small format, intimate, appropriate to explore her dreamlike and colorful world. She lives and works in Strasbourg, France.

Pascale Morin née en 1959, mène une carrière atypique. Après une enfance studieuse en Normandie, elle passe une année aux Etats-Unis pour s’ouvrir de nouveaux horizons. De retour en France, elle fréquente la fac d’Arts Plastiques (Panthéon Sorbonne, Paris), élève de Michel Journiac. Mais insatisfaite, elle part vivre en Allemagne. Elle y fréquente la scène alternative et se passionne pour les phénomènes artistiques marginaux et la scène rock. Parallèlement elle suit des cours d’art plastiques et d’anglais à l’université d’Oldenburg.
Après 3 années folles (sexe, drogue et rock and roll) elle rentre en France et se passionne pour la sculpture. Dans les années 80, sa série sur le « Viol de Tarzan » ou ses « Accouchements » préfigurent ce que sera la nouvelle figuration 20 ans plus tard. Dans son irréalisme cru, le sexe, l’humour et la sensualité s’entre-dévorent.
Son art qui ne se réclame d’aucune école plaît, même si les galeries officielles plus attachées à l’abstrait et au conceptuel, restent sur une prudente réserve.
A partir des années 2000, contre toute attente, Pascale Morin reprend ses pinceaux et se consacre à la peinture. Ses toiles de petits formats mettent en scène des femmes énigmatiques sur fond d’horizons monochromes. C’est une peinture faussement sage. Les créatures de mode posent arme à la main. Des squelettes de chevaux surgissent de manière déroutante, les quartiers de viande chers à Bacon et à Soutine posent comme des mannequins. Le choix de couleurs franches liés à la minutie des détails inscrivent les peintures de Pascale Morin dans un univers très personnel, libre de toute influence.
Actuellement Pascale Morin vit et travaille à Strasbourg.

Exhibitions

  • Novembre 2014, ST’ART, Strasbourg, Galerie Bertrand Gillig
  • Juillet 2014, Regards sur l’Art contemporain en Alsace, région Alsace, Strasbourg
  • Février 2014, Pas si Love ! Galerie Bertrand Gillig
  • Février 2014, Affordable Art Fair Bruxelles, Bear Galerie
  • Novembre 2013, Salon d’Art Contemporain ST’ART, Strasbourg, Bear Galerie
  • Septembre 2013, Résidences croisées, Palais Universitaire Strasbourg
  • Janvier 2012, Exposition « Pas si bête », Galerie Bertrand Gillig
  • Novembre 2011, Salon d’Art Contemporain ST’ART, Strasbourg, Bear Galerie
  • Novembre 2011, Expo Strasbourg-Jacmel, « 20 ans d’amitié »
  • Avril à Juin 2011, Résidence artistique Jacmel, Haïti
  • Mars 2011 Lille ArtFair Lille, Bear Galerie
  • Janvier 2011 Galerie Bear (Uzès)
  • Novembre 2010 Salon d’Art Contemporain ST’ART, Strasbourg, Galerie Bertrand Gillig.
  • Septembre 2010 Galerie Bertrand Gillig, Strasbourg.
  • Décembre 2009 Espace G, Strasbourg.
  • Mai 2005 Expo Petites Madames, Edgar le Marchand d’Art, Paris.
  • Novembre 2004 Objets du désir, Java, Strasbourg
  • Juin 2003 Ateliers Ouverts
  • Avril 2002 : Galerie Rendez-Vous, Strasbourg
  • Mai 99 : Exposition “Mona Lisa” Galerie Nicole Buck.
  • STRASBOURG, Galerie Rendez-Vous
  • Mars 98 : Salon d’Art Contemporain ART
  • Septembre 97 : Galerie Nicole Buck
  • Juin 96 : Galerie La Pierre Large, Strasbourg
  • Mars 96 : Salon d’Art Contemporain ST’ART 96, Galerie Rendez-Vous
  • Mars 95 : Galerie Rendez-Vous, Strasbourg.
  • Juin 94 : Scènes d’appartement, Strasbourg.
  • Mars 92 : Galerie Arte Viva, Paris.
  • Mars 91 : Galerie Centre Rops, Bruxelles.